Fonds de dotation BNP Paribas

Solidaires Ensemble

Quand vous donnez,
BNP Paribas
double votre don

SANTÉ MATERNO-INFANTILE

Aujourd'hui, 97% des décès maternels et infantiles ont lieu dans 68 des pays du Sud. Ce sont ainsi 10 millions de mères et d'enfants qui décèdent chaque année de causes évitables et curables.

Ces décès sont particulièrement concentrés en Asie et en Afrique sub-saharienne, zone dans laquelle surviennent 50% des décès infantiles et maternels.

Le fonds Urgence & Développement soutient ses associations partenaires sur plusieurs terrains.

Je fais un don


50 €

100 €

200 €
Grâce à BNP Paribas,
votre don est multiplié par 2
200

  • Mortalité infantile - Mali

Médecins Sans Frontières agit au Mali en prodiguant des soins pédiatriques complets pour guérir et prévenir les principales pathologies mortelles de la petite enfance.

Ce dispositif est complété par la formation d'agents de santé communautaire qui diagnostiquent et délivrent des traitements simples contre le paludisme dans les villages, au plus près des patients.

Le dispositif préventif a montré son efficacité. L'objectif désormais est d'en réduire le coût pour l'étendre à d'autres centres de santé.

  • Maternité - Pakistan

La région de Peshawar, en zones tribales, est particulièrement instable. Les violences provoquent des déplacements de populations massifs dans le Nord-Ouest du pays. L'accès à des soins de santé de qualité y est très difficile. Les taux de mortalité maternelle et infantile y sont parmi les plus élevés d'Asie Centrale.

En 2011, MSF a ouvert un hôpital spécialisé en gynécologie-obstétrique à Peshawar, entièrement dédié aux femmes les plus vulnérables (réfugiées, déplacées des zones tribales frontalières de l'Afghanistan ou originaires de Peshawar et ses alentours), afin qu'elles puissent avoir accès à des soins gynéco-obstétriques gratuits de qualité, 24h sur 24. Une équipe mobile informe les communautés sur l'offre de soins disponible. Cet hôpital dispose de 30 lits d'hospitalisation pour les mères et 18 dans l'unité néonatale qui prend en charge les nouveau-nés gravement malades, d'un bloc opératoire, d'un laboratoire doté d'une banque de sang et d'une salle de consultations d'urgence. Avec ce projet, MSF contribue à la réduction de la mortalité maternelle.

  • Mamans-Lumière - Niger

Au Niger, CARE a participé à la lutte contre la malnutrition grâce à l'exemplarité des « Mamans Lumières » de 2012 à 2015 : grâce aux mères d'enfants bien portants, les bonnes pratiques de nutrition et d'hygiène ont été diffusées.

Les actions et réussites de l'association sur le terrain :

- Formation et équipements des membres des structures communautaires sur la gestion de la malnutrition, notamment 4 journées d'animation pour 155 membres de structures communautaires sur la malnutrition. Au total, plus de 115 200 personnes ont été sensibilisées pour un changement de comportement.

    - Achat et mise en place de 54,6 tonnes de vivres dans les villages.

    - Prise en charge des enfants malnutris par des foyers d'apprentissage équipés (70% en ressortent guéris).

    - Dépistage de près de 25 000 cas de malnutrition et prise en charge de plus de 1 640 cas de malnutrition modérée sur les 3 247 identifiés.

    - Mise en place de 208 groupements d'épargne et de crédit.

    Ce projet a obtenu des succès dans la lutte contre la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 à 59 mois (passée de 15,5% avant le projet, à 13%).

  • Santé maternelle et infantile - Côte-d'Ivoire

Le département de San Pedro, au sud-ouest de la Côte d'Ivoire, constitue la 2e zone économique après Abidjan. Le bidonville de Bardot concentre environ 70% de la population de San Pedro où vivent les populations vulnérables constituées d'ouvriers, de personnes sans emploi, d'agriculteurs.

Les besoins de ces populations en matière de santé sont préoccupants. Cependant la fréquentation des établissements de santé communautaires est en baisse constante.

Le fonds Urgence & Développement soutient CARE dans son projet d'amélioration de l'offre de soins de qualité pour les plus vulnérables dans le quartier de Bardot, à travers des actions telles que :

    - mobilisation des capacités des agents de santé communautaire,

    - sensibilisation de la communauté sur l'importance de fréquenter des établissements de santé,

    - méthode participative pour mieux adapter les services aux besoins des patients,

    - mise en place de comités communautaires de développement des quartiers pour la qualité de vie (santé, assainissement, hygiène, éducation, culture, solidarité),

    Grâce à ce projet, les établissements de santé ont vu leur fréquentation augmenter et les taux d'accouchements assistés ont augmenté.